Tout savoir sur la maladie de Ménière : traitements, causes, symptômes

Maladie de Ménière Senior Compagnie

Trouble chronique de l’oreille interne, la maladie de Ménière se manifeste par des crises imprévisibles chez un patient. L’occasion pour nous de faire un point sur cette maladie chronique qui touche le plus souvent les personnes âgées entre 40 et 60 ans. Découvrez les traitements, les causes et les symptômes de cette maladie.

Qu'est-ce que la maladie de Ménière ?

La maladie de Ménière a été décrite pour la première fois en 1861 par le médecin français Prosper Ménière. Plusieurs études ont montré qu’elle pouvait atténuer l’audition et l’équilibre, et favoriser la mise en place d'acouphènes, notamment lorsque les crises sont répétées sur le long terme.

Touchant la partie interne de l’oreille, le phénomène se caractérise par des crises. Les caractéristiques de ces crises font de la maladie de Ménière, une maladie vestibulaire. Dans notre cas, il y a  une atteinte du système vestibulaire unilatéral. On la classe alors dans la catégorie "névrite vestibulaire".

La maladie de Ménière s'apparente à une sorte de petit appendice qui se crée dans l'oreille interne. La pression trop forte exercée par ce petit appendice rempli de liquide (endolymphe) est la cause des vertiges lors d'une crise et de la perde d'audition sur le long terme. Cela s'explique par le fait que cette partie de l'oreille interne est reliée à l'organe de l'équilibre (le vestibule) et à la cochlée, qui est consacrée à l'audition.

Maladie de Ménière et travail : est-ce compatible ?

Cette maladie peut parfois être difficile à vivre. Elle est inattendue et peut créer une source de stress suite à cette imprévisibilité. Les crises peuvent survenir de manière régulière, ou très occasionnelle. On ne peut pas savoir quand celles-ci surviennent. Vous pouvez travailler lorsque vous avez la maladie de Ménière, mais tout dépend du degré de vos crises. Il est préférable d'informer votre employeur de la situation et d'en parler à votre médecin.

 

Maladie de Ménière : quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la maladie de Ménière se traduisent par un excès du fameux liquide endolymphe dans l’oreille. Cet excès provoque une pression importante. Les patients vont être alors sujets à des bourdonnements et sifflements, autrement dit, des acouphènes, dont la fréquence est comprise entre 20 minutes et 24 heures.

La crise peut également faire apparaître :

  • nausées,
  • acouphènes et perte d'audition plus intense sur le moment
  • vomissements,
  • perte d'équilibre et étourdissements,
  • sueurs,
  • maux de ventre,
  • épuisement.

Que faire lorsque je constate ces symptômes ?

Lorsque vous sentez que votre oreille se bouche régulièrement, et que vous avez certains des symptômes décrits auparavant, prenez rendez-vous chez votre médecin généraliste. Celui-ci vous enverra certainement faire des examens approfondis . Une IRM peut en faire partie, pour écarter une autre pathologie, comme une tumeur.

Il vous sera également demandé de vous rendre chez un spécialiste ORL (oto-rhino-laryngologiste), chirurgien spécialiste de l'oreille.

Les causes de cette maladie qui touche les adultes comme les enfants

Si les scientifiques ne savent toujours pas ce qui provoque l’augmentation de cette pression dans l’oreille, plusieurs hypothèses existent. La maladie de Ménière peut se développer après :

  • une blessure à la tête,
  • des allergies,
  • une intolérance alimentaire,
  • un dérèglement du système immunitaire.

Enfin, le facteur héréditaire rentre également en compte. Il est davantage probable que la maladie survienne chez plusieurs personnes d'une même famille.

Elle apparaît le plus souvent chez les adultes de 40 à 60 ans même si le syndrome atteint parfois l’enfant.

Avec le temps et l’âge, les crises se font plus rares et moins intenses mais après quelques années, les deux oreilles sont susceptibles d’être atteintes par ce phénomène.

 

Quels traitements pour cette maladie ?

Pour combattre au mieux cette maladie, des médicaments sont prescrits aux patients pour diminuer les crises de vertiges et alléger les douleurs même si l’efficacité du traitement varie d’une personne à l’autre. Cependant, d'autres facteurs, comme l'alimentation ou des opérations, peuvent être des solutions.

Un régime alimentaire et un mode de vie à adapter

Il a été démontré que les crises de la maladie de Ménière peuvent être accrus lorsque le régime alimentaire n'est pas adapté.

Ainsi, il est préconisé de réduire très fortement sa consommation de sel. Évitez les plats industriels et ultra transformés, qui contiennent généralement beaucoup de sel. Également, arrêtez de consommer de la caféine, c'est à dire certains sodas, le café et le chocolat.

Outre l'alimentation, des facteurs liés au mode de vie semblent augmenter le risque de déclenchement de crises liées à la maladie Ménière. Veillez donc à :

  • Réduire votre stress quotidien,
  • Ne pas consommer de tabac,
  • Éviter la prise d'allergènes ou d'antihistaminiques, si vous êtes sujet à des allergies ainsi qu'à des crises de la maladie de Ménière,
  • Éviter, lors d'une simple douleur, ou sur le long terme, de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l'ibuprofène. Ce type de médicaments diminuerait certaines cellules indispensables à l'audition.

Des médicaments sous prescription

Pour diminuer la pression dans l'oreille interne, certains médicaments peuvent être proposés. Ce sont principalement les médicaments diurétiques. Le principe de ceux-ci est est d'éliminer une plus grande quantité de sel et d'eau par le corps. Cela permettra de réduire les vertiges et les soucis d'équilibre liés à la maladie de Ménière. À noter que vous risquez d'avoir plus souvent envie d'uriner. Il faut prendre ce facteur en compte avant de vous lancer dans la prise du traitement.

En outre, certains médicaments vont aider à atténuer les symptômes qui surviennent durant la crise, comme les nausées (médicaments anti-émétiques). Des médicaments anxiolytiques sont, dans quelques cas, prescrits car l'anxiété accompagne généralement les crises.

Les appareils auditifs

Dans le cas où le patient est gêné par une surdité ou une perte auditive importante, il est possible de recourir aux prothèses auditives. Un audioprothésiste fera les réglages de l'appareil.

La rééducation contre le déséquilibre

La rééducation vestibulaire, réalisée par un kinésithérapeute, permet au patient de retrouver un équilibre plus stable dans sa vie quotidienne. Grâce à des exercices réguliers, le patient diminuera les déséquilibres et risques de chutes.

Les mesures chirurgicales

Environ 20% des personnes ne ressentent aucune amélioration suite à la prise de médicaments. Lorsque les étapes précédentes ont échouées, des mesures chirurgicales sont proposées.

L'une d'elles repose à diminuer la pression du liquide endolymphe. Cependant, si cette opération n'a pas de grande incidence positive sur le patient, il est possible de passer par l'utilisation de la gentamine intratympanique. Ce liquide est alors injecté à travers le tympan, durant plusieurs séances, si les vertiges persévèrent. Enfin, il est aussi possible de passer par une procédure intracrânienne. L'objectif ? Amoindrir très largement les vertiges.

Dans le cas où le patient possède déjà une surdité totale, deux opérations peuvent aider le patient. La labyrinthectomie chirurgicale (enlever le vestibule) et la neurotomie vestibulaire (couper le nerf vestibulaire). Ces deux opérations engendreraient une surdité totale, d'où le fait qu'elle n'est proposée qu'aux patients déjà quasi sourds.

Notons toutefois qu'il est très rare d'arriver à mettre fin à cette maladie. Les médicaments et chirurgies n'aident seulement qu'à atténuer les symptômes.

 

 Comment réagir pendant une crise ?

Vous êtes épris d'une crise liée à la maladie de Ménière ?

Dans ce cas, mettez-vous dans un lieu sombre et calme. Évitez les mouvements et regardez attentivement un point fixe. Ne mangez pas et buvez un minimum. Lorsque les symptômes se sont atténués, notez bien tout ce que vous avez ressenti pour les retranscrire à votre médecin.

 

Voyages en avion et en montagne

Lorsque vous êtes sujets à des crises liées à la maladie de Ménière, évitez de prendre l'avion et d'aller en montagne. Cela privilégie les variations de pression barométrique, ce qui n'est pas conseillé.

 

Spécialiste de l'aide à domicile depuis 2007, notre enseigne est constituée de plus de 145 agences en France. Nous pouvons vous accompagner ou accompagner votre proche en perte d'autonomie. Nos auxiliaires de vie sont formées pour fournir une prestation de qualité.

OBTENEZ UNE ESTIMATION
RAPIDE ET GRATUITE DE
VOS BESOINS

Sources : Hear-it.org